« Eh bien, mon Lawida, il semble que le triste Gainaian, le prévôt des gens d'armes, celui qui malmenait nos mendiants pooriens et accablait la cité de sa hargne, il semble que ce sinistre individu ait disparu ! On ne le voit plus, on ne l'entend

Lire la suite